Kick Boxing

L’Uechi-Ryû à la rencontre du Kick Boxing - février 2005 - SEP Pavillons s/bois - France
V.Parisi - J. LeBanner - B.Amoussou
Qui de notre reporter ou de Jérôme Le Banner a triomphé … A la rencontre du grand champion, star du K-1 Japan.
Exclusif : de nombreuses autres personnalités dont Bertrand Amoussou 1er français vainqueur du Pride !!!


Le terme Kick Boxing a été créé au Japon en 1964, par le promoteur de combats Osamu Noguchi, pour désigner la version japonaise de la Boxe Thailandaise (Muay Thai).

Jérôme LebannerPar la suite, le grand pionnier du Kick Boxing japonais fut Kenji (Takétoki) Kurosaki. Aux États-Unis, l'histoire du Kick Boxing débuta le 17 janvier 1970. Ce jour-là, le promoteur Lee Faulkner organisa en Californie un combat sur ring, au K.O., opposant Joe Lewis à Greg Baines. Ce combat fut d'abord annoncé comme une rencontre de Full Contact puis, durant la manifestation, il fut rebaptisé American Kick Boxing. Inaugurant ainsi les véritables débuts du Kick Boxing aux U.S.A. Aujourd'hui, le terme Kick Boxing désigne différentes formes de boxes pieds et poings. La forme la plus répandue est celle qui autorise la frappe dans les jambes.

Au Japon, les combats et règles sont les mêmes qu'en Boxe Thaï, sans les coups de coude. Les fameux K-1, dans lesquels brille Jérôme Le Banner, sont des rencontres, non pas de Muay Thaï, mais de Kick Boxing Japonais. Certaines rencontres peuvent parfois atteindre sept rounds de trois minutes, notamment pour les titres mondiaux. En dehors du pays du Soleil Levant, les distances officielles des rencontres sont les mêmes qu'en Full Contact. Les règles ont souvent changées, tout comme la tenue.
Les premières rencontres se faisaient en pantalon, types Full Contact, avec mousses aux pieds et parfois protège-tibias. Par la suite, il n'est plus resté que le pantalon. Depuis plus de dix ans, les champions de Kick Boxing évoluent en short et depuis peu sans chausson. Les coups de tibia, bien évidemment autorisés, ne peuvent se donner qu'au dessus du genou.
En dehors de la France, le coup de poing retourné (back-fist) fait partie de la panoplie technique de la discipline. Les techniques de coups de genou sont interdites. Il est tout de même bon de rappeler que les genoux directs, sans saisie, se pratiquaient il y a une quinzaine d'années. 

 Juste après ...

 
 
 Au SEP de Pavillons s/bois